Volume d’entrainement en course à pied

Volume d'entrainement en course à pied

Raisonner en kilométrage total ou par semaine est une erreur. Ce qui fait qu’un plan d’entraînement est bénéfique, ce sont les séances importantes qu’il contient et l’équilibre des volumes et intensités entre elles.

 

Il est vrai cependant que le kilométrage d’un coureur reflète son niveau.

 

 

 

Par exemple, sur une préparation de 8 à 10 semaines, il faut :

* 3 cycles de 15-20 jours d’entraînement spécifique puis 5 jours de footing récupération ou de repos avant la compétition.

  avec dedans  3 séances importantes par semaine :

 

1) VMA (ex : footing 30’ +10*400m à 90% de la VMA +10’ footing )

 

2) Résistance, courue à la vitesse d’une course de 10km et ou d’un semi-marathon (ex : footing 30’ + 3km vitesse semi-marathon +footing 10’

 

3) Sortie longue avec de la vitesse spécifique marathon (ex : 1h30 de footing + 3*15’ à vitesse marathon)

 

Pour chaque séance difficile, résistance, vitesse spécifique ou VMA, il faut rajouter 1 footing de régénération.

 

Ce sont les 3 séances citées ci-dessus qui sont l’armature de la préparation, pas le kilométrage hebdomadaires. Le kilométrage n’est pas une fin en soi, c’est juste un chiffre qui en découle.

Jean-Pierre Monciaux
Jean-Pierre MonciauxJean-Pierre a été membre de l'équipe de France de semi-marathon (1h02) et marathon (2h12). Entraîneur, il transmet sa passion à tous les coureurs, débutant à Elite !
Laurent Colas
Laurent ColasPassionné de sport et d'informatique, Laurent aime transmettre son expérience de coureur et d'entraineur, en particulier à tout ce qui touche à la physiologie. Fondateur du site en espagnol manolo-running-coach.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.